Aire sociale

Conformément à la stratégie de l’hôpital du territoire, l’Institut de Médecine Solidaire délivre un service de proximité, afin de faciliter la transition entre la demande de santé au sens large et la réponse des institutions afin d’éveiller la perception du patient de ne pas être laissé seul face à certains problèmes voire la souffrance et la douleur de la maladie, mais d’avoir un interlocuteur qui soit vraiment à l’écoute et soit en mesure de donner des réponses.

Par conséquent, IMS intègre les soins médicaux avec un service social plus complet, grâce aussi à la contribution de psychothérapeutes et d’éducateurs de l’enfance. L’association, par exemple,  gère la distribution des denrées alimentaires, accompagne les enfants immigrés dans l’apprentissage de la langue italienne et  l’initiation à la lecture, et crée  des activités récréatives et éducatives dans le petit jardin de via Aspertini pour éduquer les enfants à une alimentation saine.

De plus, le service de Médecine Solidaire a également joué un rôle fondamental dans l’inclusion sociale et l’intégration des communautés d’immigrés et des groupes sociaux les plus vulnérables, ce qui réduit le niveau des tensions territoriales entre les différentes communautés et la citoyenneté, compatible avec les lignes d’action dans le domaine au niveau communautaire.

 

Le Service de Médecine de la Solidarité a réussi au cours des dernières années à identifier de nouvelles voies de soins pour faciliter l’accès aux prestations; approcher les usagers aux prestations fournies; éduquer les usagers aux différents parcours institutionnels; réduire les accès abusifs aux service des urgences hospitalières; améliorer les soins de santé des groupes les moins stables et les plus vulnérables. Le tableau suivant présente les résultats numériques obtenus par le Service.

 

Le Service di Médecine Solidaire et des  migrations en termes de chiffres

 

Le service de Médecine Solidaire e des migrations depuis 2004

  • Nombre d’accès à ce jour >100.000
  • Patients adultes pris en charge 15.000
  • STP délivrés 7.000
  • ENI délivrés 7.100
  • Patients pédiatriques pris en charge 2.500
  • Patients de sexe feminin 70%
  • Patients italiens 30%

 

Comme illustré dans le tableau ci dessous ,70% des personnes  assistées  est constitué de jeunes femmes en âge de procréer qui vivent l’expérience de la maternité en condition de graves difficultés, dérivant de la pauvreté, de la précarité du chômage et du logement, de l’exclusion implicite liée au phénomène migratoire.

Depuis 2004 à ce jour, le service a assuré le suivi d’environ 300 à 400 grossesses fragilisées, toutes portées à terme, les enfants issues de ces grossesses ont contribué  de manière progressive  à constituer les usagers de notre service de Pédiatrie qui a garantit la prise en charge  globale des enfant au moyen des prestations spécialistes nutritionnelles, neuropsychiatriques et psychothérapeutiques.

 

Durant ces années de travail la Médecine Solidaire a effectué une prise en charge d’environ 2500 enfants, dont la majeur part vit en conditions de précarité et d’affolement, privés de services informels.

 

Les enfants sont la composante la plus fragilisée des périphéries, où se manifestent le plus souvent les problématiques liées à la pauvreté et a la marginalisation. La santé de ces enfants reste exposée à de multiples facteurs de risque comme par exemple les carences alimentaires, la carence des soins hygiéniques dérivant du  bas niveau culturel de la famille (les mères sont souvent analphabètes et  peu informées sur les éléments de base d’une croissance saine de l’enfant),  sans compter les difficultés pratiques de ces familles concernant la préparation, la cuisson et la conservation des aliments.

 

Les observations ci-dessus reportées indiquent la nécessité de promouvoir, en particulier dans les périphéries, des programmes socio sanitaires dédiés alla sauvegarde et aux soins de la sante maternelle et infantile ayant pour objectif d’améliorer la santé de la femme, de promouvoir la maternité et la parentalité responsable ainsi que toutes les interventions nécessaires à garantir le respect des droits fondamentaux des enfants ainsi que sanctionné dans la convention internationale des droits de l’enfance (approuvée à l’assemblée générale des Nations Unies le 20 Novembre1989, ratifiée par l’Italie le 27 Mai 1991 avec la loi n. 176)

 

RESTIAMO A CASA!
Questo è l'invito delle autorità in un momento delicato per tutti. E' una misura necessaria per contenere il contagio, aderiamo TUTTI alle indicazioni con senso di responsabilità. Aderiamo tutti: piccoli, giovani e grandi LIMITIAMO IL CONTAGIO STIAMO A CASA! E RISPETTIAMO QUESTE SEMPLICISSIME REGOLE Evitiamo spostamenti inutili Laviamoci spesso le mani Non mettiamo le mani in bocca e negli occhi Evitiamo di darci la mano Troverete maggiori dettagli sul poster del Ministero della Salute che vi invitiamo a leggere con attenzione